Traitement mouche

La mouche : un parasite omniprésent

La mouche appartient à la famille des diptères (insectes possédant une seule paire d'ailes). Les moustiques font également partie de cette espèce.

Présente de mars à novembre dans les habitations, la mouche n'aime pas l'hiver, saison pendant laquelle elle cherche un endroit chaud pour hiberner.

Les deux espèces les plus connues sont la mouche domestique et la mouche bleue.

Plus gênante que nuisible, la mouche domestique est présente dans toutes les pièces d'une maison, mais la cuisine est cependant favorisée à cause des odeurs de nourriture et de la présence éventuelle d'une litière de chat.

Inoffensive,elle est cependant porteuse de nombreux microbes, tout comme la mouche bleue, plus grosse et plus bruyante.

La mouche bleue, également appelée mouche à viande, est beaucoup plus désagréable. Sa présence est le signal d'un manque d'hygiène certain puisqu'elle est surtout attirée par les produits en putréfaction.

Les endroits sales et souillés sont donc le refuge de la mouche bleue et les latrines sont pour elle un véritable paradis sur Terre. Cependant, elle n'hésite pas non plus à pénétrer dans les cuisines les plus propres pour se poser sur les poubelles, les viandes, les poissons et les fromages dégageant une forte odeur.

Les particularités de la mouche

La mouche a un odorat très développé et peut sentir une forte odeur attractive à plusieurs kilomètres.

Elle s'alimente à l'aide de sa trompe, une sorte d'aspirateur qui absorbe les fluides contenus dans la nourriture.

Quand elle se nourrit, elle régurgite une partie de son repas précédent, une mauvaise habitude qui lui permet de contaminer tous les aliments sur lesquels elle se pose.

Son alimentation est très diversifiée, c'est pourquoi il ne faut rien laisser trainer sur une table en été. La mouche suce aussi bien le lait, la viande, les fruits, les denrées sucrés que la sueur et le sang.

Autre particularité : la mouche pond généralement ses œufs sur la nourriture, les excréments et les matières en décomposition. Selon la chaleur et l'humidité, les œufs peuvent très rapidement se transformer en larves (8 à 24 heures d'incubation) ou asticots, puis en nymphes et finalement en mouches.

La prolifération étant rapide, il est important, pour ne pas être gêné et surtout envahi en été, de les éloigner ou de les éradiquer.

Le traitement anti-mouche

Il existe plusieurs moyens pour empêcher les mouches de pénétrer dans les maisons et les appartements.

Voici tout d'abord une liste de solutions naturelles qui les rebutent et leur font faire marche arrière :
  • placer un ou plusieurs pots de basilic dans son appartement permet de diminuer considérablement leur nombre
  • la lavande, l'eucalyptus et le cèdre sont aussi très efficaces. A utiliser sous la forme d'huiles essentielles en diffuseur, sur des boules de coton ou mélangées à de l'eau chaude
  • les mouches rebrousseront chemin face à un mélange de clous de girofle, de zestes de citron et d'orange
  • enfin, le géranium et la menthe sont aussi d'excellents répulsifs

Pour éloigner les mouches de votre maison, pensez également à installer des moustiquaires à vos fenêtres ou encore des rideaux en perles de bois devant vos portes.

Sachez également que les araignées, les oiseaux et les lézards sont leurs principaux prédateurs.

Si aucune solution n'y fait, prenez votre mal en patience et munissez de la fameuse tapette à mouches !
Pour les éradiquer, vous avez toujours la possibilité d'utiliser des produits chimiques puissants.

De nombreux répulsifs existent sous la forme de bombes ou de diffuseurs et constituent une barrière efficaces.

Les insecticides anti mouche ne manquent pas non plus. On les trouve en bombe, en bouteille, en poudre ou encore en diffuseur hydro-actif.

Bien souvent, les insecticides anti mouche permettent également de tuer les moustiques.

Efficaces mais peu esthétiques, les divers attrappe-mouches sont aussi très utilisés dans les maisons de campagne. Ils prennent la forme de ruban anti mouche ou de papier tue mouche. Ces deux systèmes attractifs sont adhésifs et les mouches, qui restent collées après, finissent pas mourir de faim.

Le tue mouche électrique, composée d'une grille électrifiée et généralement de tubes UV, est aussi une solution radicale, qui seront alors cramées par le dispositif.

La mouche : souvent à notre service !

A la longue, les mouches peuvent être irritantes mais il faut tout de même savoir qu'elles sont utiles, voire bénéfiques, dans certaines situations de la vie quotidienne :
  • Mouche et environnement : c'est un maillon non négligeable dans le processus d'élimination des déchets organiques produits par les êtres vivants
  • Mouche et médecine : dans le cadre de l'asticothérapie, les asticots, ou larves de mouche, élevés de façon stérile, permettent une cicatrisation rapide en ingérant les chairs mortes et le pus
  • Mouche et jardinerie : elle peut servir de prédateur et détruire les coléoptères, certaines chenilles et les pucerons. Des mouches décapiteuses sont aussi utilisées pour éradiquer les fourmis
  • Mouche et enquête : elle peut également être très utile pour dater un décès
  • Mouche et pollution : une mouche dite drosophile peut aussi servir à déterminer le taux de pesticides en cas de pollution de l'eau : plus elle meurt rapidement, plus l'eau est polluée
  • Mouche et gastronomie : la mouche et ses larves sont nourrissantes et consommées par certains peuples en Afrique.

DEVIS GRATUIT

* : Les champs sont obligatoires