Traitement Moustique

Le moustique : un vampire bien réel

Le moustique est un diptère, au même titre que la mouche, puisqu'il ne possède qu'une seule paire d'ailes.

Le moustique sévit principalement en été, dans un environnement sec ou humide, à la ville comme à la campagne.
Les maisons situées près d'une rivière ont toutefois tendance à être davantage envahies que les autres par les moustiques.

Comme beaucoup d'insectes, le moustique ne supporte pas le froid. En hiver, il est obligé d'hiberner, dans les habitations ou dans le métro.

La reproduction est le but commun des moustiques mâles et femelles mais les deux n'ont pas les mêmes priorités.

Alors que le moustique mâle est en quête permanente d'une femelle à féconder, le moustique femelle est davantage préoccupée par le sang, sa principale nourriture.

En effet, si le moustique mâle se nourrit exclusivement de nectar, le moustique femelle ne voit que par le sang, indispensable pour la maturation de ses œufs.

Ainsi, l'homme et tous les animaux à sang chaud subissent les assauts du moustique femelle, qui les pique et suce leur sang à l'aide d'une longue pièce buccale de type piqueur-suceur.

Doté d'un odorat particulièrement développé, le moustique femelle détecte la présence de dioxyde de carbone et d'acides gras émis par la respiration de la peau. Ces derniers n'étant pas présents en même quantité chez tous les êtres humains, certains sont plus sujets que d'autres aux piqûres des moustiques.

Les particularités du moustique

Il existe près de 300 espèces de moustiques capables de piquer l'homme.

Il n'est pas rare qu'une piqûre de moustique engendre une réaction allergique, plus ou moins importante selon les personnes touchées. Cela est du à la pénétration dans l'épiderme de la salive anticoagulante du moustique femelle, qui sévit principalement entre le coucher et le lever du soleil.

Il peut pomper jusqu'à deux fois son poids en sang, élément qui lui apporte les protéines nécessaires au développement de ses œufs.

Une fois l'opération - ou plutôt la prise de sang - terminée, le moustique femelle, qui vole alors moins vite, cherche un endroit tranquille pour se reposer.

Il pond généralement ses œufs sur une eau stagnante, où ils se transforment en larves dotés d'un siphon respiratoire.

Les aisselles de feuilles, les trous d'arbres, l'urne d'une plante carnivore, un pot de fleur ou encore une carcasse de voiture peuvent aussi faire l'affaire si le moustique ne trouve pas d'eau dormante.

En revanche, le moustique mâle joue un rôle plus protecteur de la nature car il permet la pollinisation des plantes.

Les traitements anti moustiques

Le moustique est en mesure de piquer à travers les vêtements, ce qui rend plus difficile la lutte contre ce fléau.

Pour éviter une piqûre, il est important de bien se couvrir le corps avec des vêtements clairs et non moulants. Il faut par contre éviter d'avoir des manches et des bas de pantalon amples avant d'éviter qu'il s'y engouffre.

Ne pas hésiter à vaporiser sur les habits, mais aussi et surtout sur la peau nue, un répulsif puissant, dont l'effet dure plusieurs heures.

Les bougies ou crèmes à base de citronnelle repoussent aussi le moustique mais leur efficacité n'est que de très courte durée.

Les bracelets anti moustique, à mettre autour du poignet, sont déconseillés car inefficaces, de même que les objets ultrasons anti moustique. En effet, ils sont attirés par l'odeur dégagée par l'homme et n'ont que faire du son environnant.

Les diffuseurs, liquides ou à plaquettes, sont très efficaces pour éloigner ou tuer le moustique, à l'instar des fumigènes insecticides.

Le recours à des moustiquaires, à placer aux fenêtres ou même autour d'un lit, est aussi une solution valable pour éviter de se faire piquer.

Enfin, si l'invasion est trop importante, il faut contacter une entreprise de désinsectisation.

Les maladies associées aux moustiques

Les moustiques sont les plus grands vecteurs d'agents pathogènes transmissibles aux êtres humains.

Il transmet notamment le paludisme, l'une des premières causes de mortalité de l'homme. Avant de voyager dans une zone à risques, infestée de très nombreux moustiques, il est important de se faire vacciner au préalable.

La fièvre jaune, qui provoque notamment des hémorragies digestives, est une autre maladie transmise par le moustique.

Le chikungunya, maladie infectieuse tropicale, s'attrape également par son intermédiaire.

Plus connue en Asie, l'encéphalite japonaise, transmise par les piqûres de moustique, a également fait de nombreux dégâts.


DEVIS GRATUIT

* : Les champs sont obligatoires